Vous êtes ici:
Publié le: 21/04/2015

La programmation européenne en faveur du vieillissement

En 2060, les personnes âgées de plus de 85 ans auront triplé dans l’Europe des 28.

Pyramide des âges en 2015 et 2060 dans l'Union des 27


Face à une évolution démographique structurelle, l’Union européenne s’est investie et continue à s’investir à l’horizon 2020 dans une série d’actions en faveur du vieillissement actif, dans le but d’améliorer la qualité de vie de sa population


Fortement consciente du rôle de plus en plus important que revêtent les technologies de l’information et de la communication (TIC), en 2007 la Commission européenne a lancé, dans le cadre de l’initiative i2010 sur l’insertion numérique, un plan d’action sur le vieillissement et les TIC, intitulé
« Bien vieillir dans la société de l'information ».


Ensuite, l’engagement constant de l’Union s’est manifesté en 2012 avec l’inauguration de l’année européenne pour le vieillissement actif et la solidarité intergénérationnelle.
Les objectifs poursuivis étant de transmettre une image plus positive du vieillissement et de promouvoir le vieillissement actif dans trois domaines :

  • L’emploi ;
  • La participation à la vie sociale ;
  • L’autonomie.

La stratégie Europe 2020 (lancée en 2010 pour 10 ans) met l’accent sur l’énorme potentiel représenté par les TIC en faveur de la croissance et du progrès. Parmi les utilisations les plus prometteuses des TIC, il y a celles au service de la population vieillissante dans les domaines de la santé en ligne, la télémédecine et le lien social.
Les TIC peuvent accompagner les citoyens européens dans le vieillissement actif permettant l’accès à des services de meilleure qualité et moins chers dans les champs de la santé et du bien vieillir.
C’est pour cela que la stratégie Europe 2020 encourage l’intégration des innovations dans la télémédecine et l’e-santé dans le parcours de soins et dans le quotidien des citoyens.
De plus, l’Union s’engage à soutenir l’innovation dans les PME, dans le but de développer des nouveaux produits et services en faveur du bien vieillir.

Plusieurs projets ont été soutenus par les programmes de financement européens, comme le Ambient Assisted Living Joint Programme (AAL JP) et le 7e PC-TIC.

L'Union Européenne soutient les projets autour du vieillissement actif à travers plusieurs type de financement :

  • Les programmes Horizon 2020 ;
  • Erasmus + ;
  • Progress ;
  • Interreg ;
  • DEFER ;
  • FSE.

 

Horizon 2020

 

Logo porgramme Horizon 2020En janvier 2014 a démarré, pour la période 2014-2020, « Horizon 2020 », le programme de financement de la recherche et de l’innovation doté de 79 milliards d’euros. Une des trois priorités du nouveau programme est la prise en compte des défis sociétaux auxquels l’Europe est confrontée, et notamment : la vie en bonne santé et le vieillissement actif.
Les projets sur l’e-santé et la Silver Économie ont donc pleinement leur place dans le programme Horizon 2020.

Pour en savoir plus :



Erasmus +



Logo Erasmus + en Europe
Erasmus +, doté d’un budget de 14,7 milliards d’euros, est le programme européen pour l’éducation et la formation pour la période 2014-2020. Il soutient, entre autres, les projets visant à encourager la participation au sport et à l’activité physique. 


Pour en savoir plus :


Progress (Programme communautaire pour l'emploi et la solidarité sociale)



Logo progress programme Le programme Progress est un des 3 volets du programme EaSI et il est doté d’un budget de 560.5 millions d’euros pour 2014-2020. Il soutient l’élaboration et la coordination des politiques de l’UE dans 5 domaines, dont l’inclusion et la protection sociale. Le dernier appel à projets  dans le domaine de l’inclusion sociale concerne « l’établissement  d'un réseau sur les dimensions qualité et coût/efficacité dans le domaine des soins de longue durée et de prévention de la dépendance ». 

Pour en savoir plus :


Interreg IV Rhin Supérieur

 

Logo programme InterregLe programme Interreg V Rhin Supérieur, avec un budget d’environ 110 millions d’euros, finance des projets novateurs, transfrontaliers et durables et soutient la coopération transfrontalière dans l’espace du Rhin Supérieur.
Il est structuré en 4 axes, chacun avec des objectifs thématiques. Les projets relatifs au vieillissement actif peuvent trouver des opportunités de financement dans les objectifs des axes A (renforcer la recherche, le développement technologique et l’innovation) et C (améliorer la compétitivité des PME ; augmenter l’offre d’emploi à travers le développement de secteurs économiques stratégiques).

Pour en savoir plus :

 

FEDER (Fonds européen pour le développement régional)


Logo FEDER en Alsace87 millions d’euros sont alloués par le FEDER au programme « Compétitivité » de la région Alsace pour la période 2014-2020. Le programme alsacien s’articule en 4 axes :

  • Renforcer la recherche, le développement technologique et l’innovation (27%) ;
  • Améliorer l’accès aux technologies de l’information et de la communication, leur utilisation et leur qualité (18%) ;
  • Soutenir la compétitivité des PME (20%) ;
  • Soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de carbone dans tous les secteurs (31%).

Pour en savoir plus :

 

FSE (Fonds social européen)


Logo FSE en AlsaceLe FSE, doté d’un budget de 71,5 millions d’euros, est le principal dispositif européen de soutien à l’emploi. Il est constitué de 3 objectifs thématiques :

  1. Promouvoir un emploi durable et de qualité et soutenir la mobilité de la main-d’œuvre ;
  2. Promouvoir l’inclusion sociale et lutter contre la pauvreté et toute forme de discrimination ;
  3. Investir dans l'éducation, la formation et la formation professionnelle pour l’acquisition de compétences et l’apprentissage tout au long de la vie.

Le fonds finance donc tous les projets dont les actions visent la cible des salariés seniors âgés de plus de 54 ans : la promotion du  vieillissement actif via le maintien et le retour à l’emploi des seniors ; l’appui à la mise en place des dispositifs publics qui permettent de valoriser l’expérience et les  compétences des seniors etc…

Pour en savoir plus :

 

A savoir:
Le développement de la télémédecine et la diffusion d’usages numériques dans le domaine de la santé impliquent la nécessité d’une attention particulière aux thématiques de cyber sécurité et protection des données à caractère personnel. La Commission européenne, consciente des enjeux liés au fort développement des nouvelles technologies, a proposé en 2012 une réforme du cadre législatif européen relatif à la protection des données personnelles. Les procédures sont toujours en cours et 2015 est la date boutoir pour l’adoption du paquet législatif. 

Téléchargement

Des contacts et des liens utiles pour vous

 Contacts :

  • Conseil Départemental du Bas-Rhin - Direction du Développement Économique Territorial et International
    Philippe Fischer, Chef de projet Europe
    philippe.fischer@cg67.fr

 

  • Bureau Alsace Europe
    Cédric VIRGIGLIO, Directeur
    Katharina Robohm, Chargée de mission " Compétitivité "
    info@bureau-alsace.eu

 

Liens utiles :

Notez cet article

Nombre de votants : 3